L'impact de la campagne électorale sur les projets des Français

Non classé

partage par mail

Un Français sur quatre déclare qu’il a tendance à reporter certaines dépenses ou projets (25 %) en raison de l’élection présidentielle des 23 avril et 7 mai prochains, soit 5 points de plus qu’en 2012.

  • "
  • "
  • "
  • "
  • "
1 2 3 4 5

Cette posture concerne 32 % des moins de 35 ans, contre 22 % pour les 35 ans et plus. Un chiffre identique à celui des habitants d’Île-de-France (32 % contre 23 % en province) ainsi qu’aux employés et ouvriers (32 % contre 24 % parmi les cadres et professions intermédiaires et 17 % pour les retraités).

Le report de projets de consommation — comme l’achat d’une voiture — concerne 12 % des Français, soit une baisse de 4 points par rapport à 2012. 11 % des personnes interrogées déclarent avoir tendance à différer leurs projets professionnels (+ 1 point), 10 % leurs projets de travaux (- 3 points), 9 % leurs projets de vacances et 8 % leurs projets personnels (mariage, pacs ou déménagement, + 1 point).

Des habitudes d’épargne majoritairement stables

L’impact de l’échéance électorale de 2017 sur la manière dont les Français placent leur argent est moins important qu’en 2012. Cependant, 17 % d’entre eux modifient leurs habitudes d’épargne à l’approche du scrutin, (- 6 points). 12 % de l’échantillon ont tendance à changer leurs habitudes dans le domaine de l’investissement immobilier (-1 point), un chiffre identique en matière de placement en Bourse (12 %, – 3 points) et de souscription à un crédit à la consommation (12 %, – 1 point).

Les Français qui reportent certaines dépenses ou certains projets sont 36 % à l’expliquer par le fait qu’ils attendent de connaître le vainqueur de l’élection et les orientations de son programme, soit une hausse de 11 points depuis 2012. 32 % des personnes interrogées attendent de voir comment la situation économique évolue à court terme, (- 13 points) et 30 % sont dans l’expectative quant à l’évolution de leur situation personnelle (+ 1 point).

Cette année, le premier tour de l’élection présidentielle se tiendra le 23 avril et le second tour le 7 mai. Respectivement 32 % et 34 % de Français ont prévu des déplacements (congés ou week-end) à ces dates. Environ la moitié d’entre eux envisagent d’adapter leurs dates de départ ou de retour aux scrutins (6 % pour le premier tour et 18 % pour le second).

Cette étude a été réalisée par Opinon Way les 22 et 23 février 2017, auprès d’un échantillon de 1050 personnes âgées de 18 ans et plus (méthodes des quotas) et interrogées en ligne sur système Cawi. Toute publication totale ou partielle doit impérativement utiliser la mention complète suivante : « Sondage OpinionWay pour Sofinscope ».

partage par mail

Vos réactions