Les Français et leurs dépenses en matière de logement (5)

Le logement

Un budget qui pèse plus lourd pour les locataires que pour les propriétaires

partage par mail

Si cette nouvelle vague du Sofinscope met en évidence une baisse de 30 euros du budget logement des Français par rapport à l’année dernière, un écart important apparaît entre la réalité vécue par les propriétaires et celle des locataires dans ce domaine.

  • "
  • "
  • "
  • "
  • "
1 2 3 4 5

En 2017, le budget moyen consacré par les Français à leur logement (loyer hors charges ou remboursement d’emprunt) est de 631 euros par mois. Cette somme est inférieure de 30 euros à celle mesurée l’an dernier (- 4,5 %). Cependant, la baisse de budget la plus importante concerne les propriétaires en cours d’acquisition qui dépensent 107 euros en moins par rapport à 2016, soit 739 euros mensuels. Les locataires du parc privé, eux, voient leur budget augmenter de 14 euros pour atteindre 662 euros, et de deux euros pour les locataires en HLM, soit 470 euros par mois.

Un taux d’effort en légère baisse

En moyenne, les Français consacrent 23,2 % de leurs revenus à leur budget logement (-1,1 point). Leur taux d’effort moyen, c’est-à-dire la part de leurs revenus qu’ils allouent à leur loyer ou emprunt immobilier, est aujourd’hui de 36 %, contre seulement 16 % chez les propriétaires. Si l’on considère l’ensemble des personnes interrogées, elles sont 39 % à trouver que leur budget logement est trop important par rapport à leurs revenus. Cependant, cette situation concerne deux fois moins de propriétaires (27 %, stable) que de locataires (57 %, – 6 points).

La différence de vécu entre propriétaires et locataires est également notable quand on interroge les Français sur l’impact de leur budget logement sur les autres dépenses. Ainsi, si 60 % d’entre eux jugent que cet impact est important sur leur capacité d’épargne, ils sont 79 % chez les locataires et 48 % chez les propriétaires. Idem en matière de vacances, 75 % des locataires et 48 % des propriétaires estiment que les dépenses de logement ont un impact important sur ce poste budgétaire. 64 % des locataires et 51 % des propriétaires sur les travaux d’amélioration de leur logement, 73 % des locataires et 41 % des propriétaires sur les loisirs au quotidien.

Des difficultés à payer son loyer ou son remboursement d’emprunt

Le nombre de Français qui éprouve des difficultés pour payer son loyer ou rembourser son emprunt immobilier chaque mois a légèrement diminué pour atteindre 31 % de l’échantillon (- 3 points par rapport à 2016). Une difficulté qui touche plus particulièrement les locataires (48 % contre 20 % des propriétaires) et les moins de 35 ans (49 % contre 25 % pour les plus de 35 ans).

Ces difficultés entraînent les Français concernés à trouver des solutions pour faire face à leur loyer ou remboursement d’emprunt. Citée par 61 % des personnes interrogées, la réduction des autres dépenses de consommation est la solution la plus souvent envisagée (+ 5 points). Elle est suivie de l’augmentation des revenus via un deuxième emploi ou une demande d’augmentation par exemple, (34 %, – 4 points), d’un déménagement dans une zone moins chère (15 %, – 4 points) ou dans un logement plus petit (9 %, – 1 point) ou encore de la colocation (4 %, – 1 point).

Le prix est le premier obstacle dans la recherche d’un logement, il est cité par 38 % des propriétaires et 68 % des locataires (50 % ensemble de l’échantillon). Vient ensuite l’absence de logements correspondants aux critères pour 25 % des propriétaires et 39 % des locataires (30 % ensemble). La difficulté à revendre son bien concerne 25 % des propriétaires lorsqu’ils cherchent un logement.

Cette étude a été réalisée par Opinon Way les 29 et 30 mars 2017, auprès d’un échantillon de 1005 personnes âgées de 18 ans et plus (méthodes des quotas) et interrogées en ligne sur système Cawi. Toute publication totale ou partielle doit impérativement utiliser la mention complète suivante : « Sondage OpinionWay pour Sofinscope ».

partage par mail

Vos réactions