Les Français et leur budget transports (2)

Les transports

Se déplacer oui, se ruiner, non !

partage par mail

Avec un montant mensuel moyen de 206 euros, le budget transports des Français est en hausse pour 64 % d’entre eux par rapport à 2012. Cette année plus que jamais, les Français aspirent donc à voyager à prix plus léger ! Pour réduire ce poste de dépenses incontournable, ils envisagent toutes les solutions : changer de moyen de transport utilisé, pratiquer le covoiturage, acheter un véhicule moins gourmand en carburant voire, pour certains, déménager.

  • "
  • "
  • "
  • "
  • "
1 2 3 4 5

La voiture toujours en tête !

Si comme en 2012, les Français combinent en moyenne toujours deux types de transports différents pour effectuer leurs déplacements journaliers, ô surprise, cette année encore, c’est la voiture qui est le moyen de locomotion plébiscité : 75 % des répondants au sondage (stable par rapport à l’an passé) déclarent utiliser quotidiennement leur véhicule au profit des autres moyens de transports existants. Une réalité qui concerne 93 % des habitants des communes rurales, contre 41 % des Franciliens, qui sont en 2013 plus nombreux à pratiquer la marche (49 %, en hausse de 4 points). Loin derrière, se positionnent les transports en commun utilisés par 29 % des Français avec, au même niveau, le métro (15 %, en baisse de 3 points) et le bus (15 %, stable). Qu’en est-il des deux-roues ? Les utilisateurs de bicyclette sont aussi nombreux qu’en 2012 (12 %). Idem pour les habitués des scooters et autres motos (3 %, stable par rapport à l’an passé).

Rails, deux-roues ou quatre-roues : les critères de choix

Alors qu’en 2012, 45 % des répondants au sondage déclaraient ne pas avoir d’alternative quant au choix de leur moyen de transport, les Français montrent aujourd’hui qu’ils sont acteurs de leurs déplacements : seuls 30% affirment ne pas pouvoir pas faire autrement. Les Français ne subissent donc plus, ils font des arbitrages.

Pour justifier du choix du moyen de locomotion retenu, 44 % des Français mettent en avant la praticité. Le temps de trajet également cité pour 42 % (en hausse de 9 points en un an). Un critère très important, notamment chez les moins de 35 ans (58 %), les habitants de la région parisienne (64 %) ou encore les cadres, qui partagent cette préoccupation pour 63 % d’entre eux. Autre argument avancé, le coût pour 39 % des Français (contre 26 % en 2012), dont 54 % parmi les foyers dont le revenu est inférieur à 1 000 € mensuels.

Un budget en légère baisse… mais en hausse pour certains

206 euros : c’est le budget moyen dépensé par les Français en 2013. Si ce montant enregistre une baisse de 9 % par rapport à 2012, il n’en reste pas moins qu’il est en hausse pour 64 % des Français ! Comme souvent lorsqu’il est question de budget, on observe néanmoins de fortes disparités selon les foyers : ainsi, les ménages gagnant plus de 3 500 € par mois dépensent 257 € mensuels quand les foyers les plus modestes (revenus inférieurs à 1 000 €) ne consacrent aux transports que 95 € (à noter que d’un côté comme de l’autre, le budget subit une baisse presque identique par rapport au budget 2012 {- 17 % et – 19 %}). A l’inverse, la classe moyenne supérieure (aux revenus compris entre 2 000 à 3 499 € par mois) voit quant à elle son budget augmenter de 249 €, soit + 6 % en un an.
Outre les revenus, les montants alloués aux transports diffèrent également en fonction de la structure du ménage — par exemple, le budget des foyers avec enfants est nettement plus élevé que celui des foyers sans enfants (256 € contre 185 €) — et de l’utilisation quotidienne et exclusive de la voiture ou d’un deux-roues motorisé (263 € contre 139 € pour ceux qui n’en font pas usage tous les jours).

Les solutions pour faire baisser la note

Pour réduire leurs dépenses de transports, les Français envisagent différentes alternatives. Parmi les solutions préférées, la limitation des déplacements est citée pour 43 % (en recul de 5 points par rapport à 2012) devant la réduction des distances parcourues (29 %, + 5 points) ou encore le déménagement (9 % en hausse de 2 points).
Autres options évoquées par les répondants au sondage : l’achat d’un véhicule moins consommateur en carburant pour 29 % (en recul de 4 points), la pratique du covoiturage pour 17% (en baisse de 1 point) ou encore le changement de moyen de transport (12 %, – 2 points).

Cette étude a été réalisée par Opinon Way du 4 au 5 septembre 2013, auprès d’un échantillon de 1 020 personnes âgées de 18 ans et plus (méthodes des quotas) et interrogées en ligne sur système Cawi. Toute publication totale ou partielle doit impérativement utiliser la mention suivante : « Le Sofinscope – Baromètre opinion Way pour SOFINCO ».

 

partage par mail

Vos réactions