Les Français et leur budget santé (4)

La santé

Un poste de dépenses jugé stable mais disparate

partage par mail

Avec un budget estimé à 518 euros par an, le budget santé moyen des Français en 2015 est quasiment stable par rapport à 2014. Ce chiffre cache néanmoins des disparités importantes suivant les catégories socio-professionnelles et l’âge des personnes interrogées.

  • "
  • "
  • "
  • "
  • "
1 2 3 4 5

En matière de budget santé, les Français estiment que 518 euros restent à leur charge . C’est 5 euros de moins que l’année dernière et 52 euros de moins qu’en 2012, soit une baisse de 9 % en deux ans. On observe de fortes inégalités selon le profil des personnes interrogées. Ainsi les moins de 35 ans déclarent un budget santé annuel de 440 euros contre 737 euros pour les 60 ans et plus. Les foyers aux revenus supérieurs à 3 500 euros par mois affirment eux dépenser 762 euros par an quand les personnes gagnant moins de 1 000 euros mensuels y consacrent 460 euros. Une disparité encore plus importante chez les ouvriers qui évaluent leurs dépenses de santé à 302 euros par an.

Près de 6 Français sur 10 pensent que leur budget santé augmente

59 % des personnes interrogées estiment que leur budget santé a augmenté. Un pourcentage quasiment stable par rapport à l’année dernière (pour mémoire, ils étaient 58 % en 2014). Ce chiffre atteint 61 % dans la catégorie des plus de 35 ans et 53 % chez les moins de 35 ans. Les personnes qui affirment que leur budget santé n’a pas changé sont plus nombreuses chez les hommes (37 %) que chez les femmes (31 %). Idem pour les CSP+ : les foyers aux revenus supérieurs à 3 500 € par mois sont 37 % à estimer que ce poste de dépenses n’a pas changé contre 31 % pour les foyers qui perçoivent moins de 1 000 euros mensuels.

Les Français continuent à renoncer à des soins faute de moyens

Cette année, 60 % des personnes interrogées affirment avoir remis à plus tard ou renoncé à des consultations médicales ou à des achats en lien avec leur santé pour des questions de coût. Dans le détail, près d’un Français sur deux (47 %) a déjà repoussé ou renoncé à l’achat de lunettes, de lentilles ou de prothèses dentaires (+ 2 points par rapport à 2014). Par ailleurs, un tiers des répondant au sondage avoue avoir déjà repoussé ou renoncé à une visite chez un spécialiste (33 %, + 1 point) quand 12 % auraient déjà refusé une hospitalisation (+ 3 points).
Les Français sont 56 % à affirmer que la pratique systématique du tiers payant leur aurait évitée de reporter ou renoncer à certains soins. Là encore, ce chiffre est plus important selon l’âge et les ressources : 71 % chez les moins de 35 ans et 66 % pour les foyers gagnant moins de 1 000 euros par mois.

Des stratégies d’économies en recul

Une majorité de Français (62 %) déclare acheter davantage de médicaments génériques ces dernières années (-6 points par rapport à 2014). Cependant ce chiffre diminue chaque année depuis 2012 où il atteignait alors 77 %. Il atteint 55 % chez les moins de 35 ans et 72 % chez les 60 ans et plus. Les catégories socio-professionnelles populaires (53 %) restent moins nombreuses que les CSP+ (63 %) à acheter davantage ces médicaments sans marque.
En parallèle, les solutions médicales proposées à l’étranger restent marginales et leur usage recule dans la plupart des cas par rapport à 2014. Les Français sont 7 % à avoir acheté du petit matériel médical à l’étranger, 6 % des lunettes, lentilles ou autres prothèses, et 5 % ont acheté – physiquement ou sur Internet – des médicaments à l’étranger (- 3 points).

 

Cette étude a été réalisée par Opinon Way les 2 et 3 janvier 2015, auprès d’un échantillon de 1017 personnes âgées de 18 ans et plus (méthodes des quotas) et interrogées en ligne sur système Cawi. Toute publication totale ou partielle doit impérativement utiliser la mention suivante : « Le Sofinscope – Baromètre opinion Way pour SOFINCO ».

partage par mail

Vos réactions