Les Français et leur budget pour un mariage (4)

Famille

Un incontournable qui reste synonyme de contraintes

partage par mail

8 260 euros de budget et 65 invités, c’est le portrait-robot du mariage des Français. Au-delà de cette moyenne, on constate d’importantes disparités dans l’enveloppe consacrée à cet événement en fonction des catégories de population. Un point commun : ce budget reste synonyme de contraintes financières pour plus de 4 Français sur 5 et ce, quels que soient leurs revenus.

  • "
  • "
  • "
  • "
  • "
1 2 3 4 5

S’ils devaient organiser un mariage, les Français inviteraient en moyenne 65 personnes (- 2 invités par rapport à 2016). Ils estiment qu’il leur faudrait consacrer environ 9 mois à l’organisation de cet évènement, soit un mois de moins qu’en 2016. Le nombre d’invités envisagés conditionne fortement le temps de préparation estimé : 7 mois pour un mariage de moins de 50 invités mais 12 mois pour un mariage comptant de 100 à 149 invités. En tenant compte du nombre d’invités fixé plus haut, les Français dépenseraient en moyenne 8 260 euros pour l’organisation de ce mariage. Ce montant baisse de 6,4 % par rapport à l’an dernier (- 561 euros), mais il est similaire à celui observé en 2014 (8 257 euros) et en 2015 (8 283 euros).

Les femmes envisagent de consacrer environ 8 579 euros à cet évènement, contre 7 914 euros pour les hommes. Les catégories de population ayant les budgets prévisionnels les plus élevés sont les habitants de la région parisienne (9 032 euros contre 8 077 euros en province), les personnes issues des CSP + (9 194 euros contre 7 722 euros pour les ouvriers) et ceux qui inviterait 150 personnes ou plus (15 751 euros contre 4 553 euros pour les mariages à 50 invités ou moins). La majorité des Français (60 %, stable) juge que ce budget est justifié au regard des dépenses à engager. Il reste cependant synonyme de contraintes et d’arbitrage pour plus de huit Français sur dix (85 %).

Épargne, proches et crédit : le trio de tête du financement

L’épargne arrive en tête des solutions de financement d’un tel événement puisqu’elle est citée par 85 % de l’échantillon (- 4 points) dont 63 % en premier. 69 % des personnes interrogées solliciteraient l’aide de leurs parents et proches (- 5 points), dont 16 % en premier. Près de la moitié des personnes interrogées (44 %, stable) opteraient pour un crédit, 41 % envisageraient de se tourner vers des sponsors et 33 % vers du financement participatif. Les Français seraient également prêts à faire des concessions pour alléger le coût de ce mariage. Ils rogneraient avant tout sur le budget dédié au photographe ou au cameraman (44 %, – 4 points), à l’hébergement pour soi-même (35 %, stable), aux cadeaux pour les invités (33 %, – 2 points) ou encore à la décoration (31 %, – 3 points).

La liste de mariage concerne principalement les personnes ayant les revenus les plus importants : 60 % des foyers qui gagnent 3 500 euros ou plus par mois contre 33 % de ceux qui ont des revenus inférieurs à 1 000 euros. Dans ce contexte, le montant moyen des listes de mariage s’est érodé au cours des dernières années : de 4 912 euros en moyenne en 2014, elle atteint 3 874 euros en 2017, soit une baisse de oplus de 20 % en quatre ans. Enfin, les Français estiment qu’ils dépenseraient en moyenne 129 euros en cadeaux pour les mariés s’ils étaient invités à un mariage (+ 3 euros par rapport à 2016). Une enveloppe qui s’élève à 167 euros pour les personnes habitant en Ile-de-France, 155 euros pour les foyers gagnant au moins 3 500 euros par mois et 148 euros pour les retraités.

partage par mail

Vos réactions