Les Français et leur budget pour les vacances d'été (5)

Les vacances

Un budget qui évolue peu

partage par mail

Cette année, le budget prévisionnel consacré aux vacances d’été s’élève en moyenne à 898 euros par foyer, un budget quasi stable pour la troisième année consécutive. Les intentions de départ sont également stables puisque 55 % des Français pensent partir en vacances l’été prochain (+ 1 point par rapport à l’année dernière).

  • "
  • "
  • "
  • "
  • "
1 2 3 4 5

Cet été, les Français ont prévu de consacrer en moyenne 898 euros à leurs vacances d’été, soit une hausse de 6 euros par rapport à 2015. On observe cependant des disparités significatives selon le niveau de revenus des foyers : les foyers qui gagnent moins de 1 000 euros par mois prévoient de dépenser 382 euros pour leurs vacances (+ 61 euros par rapport à 2015), un budget qui atteint 1 774 euros (+ 176 euros) pour les foyers aux revenus supérieurs à 3 500 euros mensuels. La part des différents postes de dépenses dans le budget vacances reste stable pour l’ensemble de l’échantillon : 29 % pour la nourriture (+ 2 points par rapport à 2015), 27 % pour le logement (- 2 points), 23 % pour le transport (- 1 point) et 21 % pour les loisirs sur place (+ 1 point).

Des disparités dans les durées de séjour

Si plus de la moitié des Français ont prévu de partir pendant leurs congés d’été (55 %), cette année encore, les habitants d’Île-de-France partiront plus que les habitants d’autres régions (72 % contre 51 %). Les personnes dont le foyer gagne 3 500 euros ou plus par mois seront 66 % à prendre la route des vacances contre 36 % des foyers aux revenus inférieurs à 1 000 euros mensuels.

Les durées de séjour sont similaires à celles de l’an dernier : 67 % des Français prévoient de partir deux semaines ou plus (- 2 points) et 33 % d’entre eux une semaine ou moins (+ 2 points). Parmi les Français qui prévoient de partir deux semaines et plus se dégagent certains profils : les habitants de l’Île-de-France (79 % contre 62 % des personnes résidant en région), les séniors (80 % des personnes âgées de 60 ans et plus contre 61 % des personnes âgées de moins de 35 ans) ou encore les foyers aux revenus supérieurs à 3 500 euros mensuels (83 % contre 56 % pour les foyers aux revenus les plus faibles).

Une stabilisation des dépenses

49 % des Français (- 2 points) envisagent de dépenser autant pour ces vacances d’été 2016 que ces deux dernières années tandis que 40 % des personnes ont prévu de revoir leur budget vacances à la baisse. Plusieurs raisons expliquent ce dernier chiffre : le manque de moyens est cité par 61 % des personnes interrogées, (+ 4 points), suivi d’un arbitrage en faveur de dépenses consacrées au logement (23 %, + 4 points) ou d’un projet de vacances moins coûteux (16 %, – 1 %). Les Français qui pensent que leur budget vacances va diminuer sont 32 % à avoir décidé de ne pas partir pour réduire leur budget consacré à cette période de vacances (- 14 points), 30 % à choisir une destination moins chère (+ 10 points), 28 % à limiter la durée des vacances (-1 point) et 24 % les loisirs sur place (+ 1 point).

Seule une minorité de Français (10 %, + 1 point) envisage un budget à la hausse pour les vacances 2016. Les raisons évoquées ? 44 % déclarent avoir plus de moyens que les années passées, 38 % des personnes interrogées mentionnent un projet de vacances plus coûteux et 21 % partiront plus longtemps. Ces personnes identifient plusieurs postes de dépenses comme source d’augmentation de leur budget vacances global : la durée des vacances (42 %), les loisirs sur place (41 %), la destination (38 %), le transport (37 %) et le logement (29 %).

partage par mail

Vos réactions