Les Français et leur budget pour les vacances d'été (6)

Les vacances

Des dépenses en légère hausse après trois années de stabilité

partage par mail

Cette année, les Français prévoient de consacrer à leurs vacances d’été 936 euros en moyenne par foyer (+ 38 euros par rapport à 2016). Cette nouvelle vague voit également une hausse du phénomène de staycation, puisque 47 % des Français passeront leurs vacances à la maison (+ 2 points).

  • "
  • "
  • "
  • "
  • "
1 2 3 4 5

En 2017, 48 % des personnes interrogées déclarent un budget prévisionnel stable par rapport aux deux dernières années (- 1 point), 40 % un budget en baisse (stable) et 9 % un budget en hausse (- 1 point). Les principaux motifs de la baisse de budget pour les vacances d’été ? Un manque de moyens (53 %), une volonté de consacrer cet argent à des dépenses relatives au logement (20 %), un projet de vacances moins coûteux que l’année dernière (14 %), la volonté d’épargner davantage (12 %), mais aussi un séjour plus court (11 %) et la volonté de consacrer ce budget à des dépenses en matière d’automobile (9 %). Pour faire des économies, 30 % des Français dont le budget vacances va diminuer ne partiront pas cet été, 28 % vont réduire la durée de leurs vacances, 26 % vont rogner sur les loisirs et 16 % privilégieront les bonnes affaires.

La staycation en hausse

Si le budget vacances moyen des Français s’élève à 936 euros, les foyers qui gagnent moins de 1 000 euros ont prévu de dépenser 452 euros cet été, contre 1 864 euros pour ceux qui gagnent 3 500 euros et plus. 47 % des personnes interrogées opteront pour la staycation ( + 2 points), soit les vacances à la maison, avec un budget moyen de 417 euros. Un montant nettement inférieur au budget de ceux qui prévoient de partir (52 % de l’échantillon) qui, lui, atteint, 1 401 euros par foyer.

Interrogés sur la répartition de leur budget vacances en fonction des différents postes de dépenses, les Français déclarent consacrer 29 % de celui-ci au logement (+ 2 points), 29 % également à la nourriture (stable), 22 % au transport (- 1 point) et 20 % aux loisirs sur place (- 1 point).

Les séjours de deux semaines sont les plus fréquents

Les cadres sont plus nombreux à partir en vacances (71 %) que les personnes issues de catégories populaires (49 %), les Franciliens plus nombreux (66 %) que les habitants des autres régions (49 %) et les foyers avec des enfants de moins de 18 ans plus nombreux (60 %) que ceux qui n’ont pas d’enfants (50 %). Les séjours de deux semaines restent les plus fréquents parmi ceux qui envisagent de partir cet été. En effet, 39 % d’entre eux opteront pour cette durée, 33 % partiront une semaine ou moins et 28 % envisagent un séjour de trois semaines ou plus.

Plus nombreux à partir que les habitants des autres régions, les Franciliens optent également davantage pour des séjours plus longs : 86 % d’entre eux partiront deux semaines ou plus contre 61 % dans les autres régions. Idem pour les foyers aux revenus supérieurs ou égaux à 3 500 euros, qui sont 85 % à envisager un séjour de deux semaines ou plus, contre 64 % des foyers gagnant moins de 1 000 euros par mois.

Cette étude a été réalisée par Opinion Way les 26 et 27 avril 2017, auprès d’un échantillon de 1036 personnes âgées de 18 ans et plus (méthodes des quotas) et interrogées en ligne sur système Cawi. Toute publication totale ou partielle doit impérativement utiliser la mention complète suivante : « Sondage OpinionWay pour Sofinco ».

Lire le communiqué de presse.

partage par mail

Vos réactions