Les Français et leur budget mariage

Famille

Des dépenses coûteuses et contraignantes mais justifiées pour la majorité des Français

partage par mail

Si en moyenne, les Français passent 9 mois à organiser un mariage, le budget, lui, varie, quitte à parfois représenter une vraie contrainte pour les familles.

  • "
  • "
  • "
  • "
  • "
1 2 3 4 5

Age, revenus, zone d’habitation : pas tous égaux face au budget mariage !

Les Français dépensent en moyenne 8 257 € pour leur mariage. Mais ce montant change selon le profil des répondants :

  • Les Français aux revenus les plus modestes (foyers gagnants moins de 1 000 € par mois) déclarent un budget moyen de 6 189 € contre 11 252 € pour les plus aisés (foyers gagnants 3 500 € et plus) ;
  • Les Français de province envisagent dépenser 7 986 € contre 9 419 € pour les Franciliens ;
  • Les plus de 35 ans déboursent 7 904 € contre 9 200 € pour leurs cadets.

Ce budget varie fortement aussi selon le nombre d’invités. En moyenne, pour 70 invités, le budget moyen s’élève à 8 257 €. Cependant, il chute à 4 404 € lorsque le nombre d’invités descend à cinquante ou moins. En revanche, pour 150 invités ou plus, le montant augmente largement jusqu’à atteindre les 14 364 €.

 Des restrictions budgétaires : mais pas n’importe lesquelles !

Pour 15 % des Français, le coût du mariage importe peu, et 59 % des Français considèrent qu’il est justifié de dépenser une somme importante pour son mariage. Pour autant, 83 % des Français déclarent être contraints par un budget qu’ils doivent veiller à restreindre au maximum.

Parmi ces dépenses, le traiteur est l’investissement le plus lourd dans un mariage (pour 61 % des Français). S’ensuit la salle de réception (12 %), la lune de miel ou les tenues (respectivement 8 %), les alliances (3 %) ou encore le photographe, le cameraman (1 %).

Fidèles à leur réputation, la majorité des Français ne serait donc pas prête à transiger sur le repas. Seuls 12 % d’entre eux seraient tentés d’en réduire le prix. A l’inverse, les dépenses plus luxueuses ou celles pour lesquelles les Français peuvent se passer de professionnels, sont les premières à subir une coupe budgétaire. En effet, 44 % des Français renonceraient au photographe, 38 % réduiraient la qualité de leur hébergement, 36 % feraient l’impasse sur les cadeaux pour les invités et 28 % sur la décoration.

 Financement : l’épargne toujours en tête malgré de nouvelles solutions

Pour financer leur mariage, 85 % des Français choisissent de puiser dans leur épargne (62 % la mentionnent même en premier). L’aide des parents ou des proches arrive en deuxième position pour 73 % des Français, mais seulement 16 % la choisisse d’emblée. Moins cités car plus marginaux, les nouveaux moyens comme les sponsors, le crédit ou le financement participatif suscitent néanmoins un intérêt certain pour les Français (respectivement 42 %, 41 % et 33 %).

Heureusement, le mariage n’est pas uniquement perçu comme une source de dépenses ! 55 % des Français prévoient d’ouvrir une liste de mariage. Les principaux concernés sont les foyers les plus aisés (67 %) et les mariages importants (68 % pour les cérémonies comptant au minimum 150 invités). Le budget moyen de cette liste s’estime à 4 912 €. Généreux, les Français invités à un mariage, consacrent en moyenne 138 € aux cadeaux pour les mariés.

 

Cette étude a été réalisée par Opinon Way les 4 et 5 juin 2014, auprès d’un échantillon de 10614 personnes âgées de 18 ans et plus (méthodes des quotas) et interrogées en ligne sur système Cawi. Toute publication totale ou partielle doit impérativement utiliser la mention suivante : « Le Sofinscope – Baromètre opinion Way pour SOFINCO ».

Lire le communiqué de presse

 

 

 

 

partage par mail

Vos réactions