Les Français et leur budget « énergies »

L’énergie

Dépenses énergétiques : un budget qui repart à la hausse

partage par mail

Après quatre années de baisse consécutives, le budget des Français pour les dépenses énergétiques de leur logement est à nouveau en hausse. Ils y consacrent en moyenne 172 euros par mois, soit 7 euros de plus qu’en 2016.

  • "
  • "
  • "
  • "
  • "
1 2 3 4 5

Les personnes vivant en appartement consacrent en moyenne 109 euros mensuel aux dépenses énergétiques de leur habitation, un chiffre qui s’élève à 209 euros pour les personnes vivant en maison individuelle et à 275 euros pour ceux occupant des logements de 150 mètres carrés et plus. Les couples avec enfants, eux, dépensent en moyenne 191 euros pour ce poste budgétaire. Quant aux foyers qui gagnent moins de 2 000 euros mensuels, leur budget en la matière s’élève à 142 euros par mois.

Interrogés sur la variation du montant de leurs dépenses énergétiques, les Français sont 67 % à déclarer une hausse de ce budget (+ 6 points) et 8 % une baisse (- 3 %). Un quart de l’échantillon estime qu’il n’a pas varié (25 %, – 3 points).

Sur le podium des comportements les plus propices aux économies d’énergie se trouve l’achat d’ampoules basse consommation, plébiscité par 89 % de l’échantillon (+ 3 points), prendre une douche plutôt qu’un bain (89 %, stable) et ne faire tourner ses appareils ménagers que lorsqu’ils sont pleins. Certains comportements gagnent également du terrain cette année. Ainsi, 59 % des personnes interrogées ne font tourner leurs appareils ménagers qu’aux heures creuses, soit 9 points de plus qu’en 2016. 26 % font jouer la concurrence entre les fournisseurs d’énergie (+ 4 points) et 20 % suivent leur consommation énergétique à l’aide d’une application ou d’un objet connecté (+ 4 points).

Des travaux pour faire des économies

Autre levier d’action sur ce budget, 35 % des Français ont déjà envisagé de faire des travaux pour réduire les dépenses énergétiques de leur logement. En tête des projets on trouve l’isolation du toit et des murs pour 15 % des personnes interrogées (- 2 points), le changement des appareils de chauffage (14 %, – 1 point) et la pose de double vitrage (13 %, – 3 points). Notons que 66 % des Français ont déjà posé du double vitrage chez eux cette année, c’est 6 points de plus qu’en 2016.

30 % des personnes interrogées ont réalisé des travaux de rénovation énergétiques ces douze derniers mois. 62 % d’entre elles les ont financés comptant (- 6 points), 20 % grâce à un prêt personnel ou un prêt bancaire classique (stable), 15 % via une offre de prêt à taux réduit (+ 1 point) et 7 % grâce à un crédit renouvelable (+ 3 %). Près d’un quart des personnes qui ont réalisé ce type de travaux a bénéficié d’un crédit d’impôt transition énergétique (24 %)­ — soit une hausse de six points par rapport à la précédente vague­ — et 14 % d’un prêt (ou éco-prêt) à taux zéro (+ 2 points).

Plus généralement, une grande majorité des Français (87 %) serait favorable à l’alimentation de leur logement avec des énergies renouvelables (- 1 point). Parmi eux, 43 % citent l’impact sur l’environnement comme motivation principale, 41 % l’impact sur le budget et 8 % l’autonomie que cela apporte. Ceux qui y sont défavorables (12 % de l’échantillon) invoquent avant tout l’investissement financier (38 %, – 14 points), la qualité de l’alimentation en énergie (15 %, + 7 points) et le résultat esthétique de l’installation (15 %, + 7 points).

Cette étude a été réalisée par Opinon Way les 25 et 26 janvier 2017, auprès d’un échantillon de 1007 personnes âgées de 18 ans et plus (méthodes des quotas) et interrogées en ligne sur système Cawi. Toute publication totale ou partielle doit impérativement utiliser la mention complète suivante : « Sondage OpinionWay pour Sofinco ».

partage par mail

Vos réactions