Les Français et les dépenses énergétiques (4)

L’énergie

Un budget en baisse

partage par mail

Pour la troisième année successive le budget moyen des Français en matière de dépenses énergétiques diminue pour atteindre cette année, 192 € par mois. Pour réaliser des économies, les Français agissent dans leurs gestes du quotidien… Tout sauf équiper leur logement en énergies renouvelables. Revue de détails.

  • "
  • "
  • "
  • "
  • "
1 2 3 4 5

• Le montant mensuel moyen des dépenses énergétiques déclaré par les Français est de 192 euros par mois, soit quinze euros de moins que l’année dernière. Les Français qui vivent dans des logements collectifs dépensent 130 euros par mois (+ 8 euros), un chiffre qui atteint 224 euros pour ceux qui vivent en logement individuel. Les foyers gagnant plus de 3 500 euros par mois déboursent quant à eux 247 euros mensuels contre 230 euros pour les couples avec enfants.

• 71 % des Français déclarent que leur budget en matière de dépenses énergétiques a augmenté depuis cinq ans (-7 points), 20 % déclarent qu’il est stable (+ 6 points) quand 8 % seulement estiment qu’il a diminué.

La réduction des dépenses énergétiques se fait au quotidien

• La quasi-totalité des Français affirme avoir déjà adopté au quotidien un comportement plus responsable pour réduire ses dépenses énergétiques (97 %). Parmi les bonnes pratiques citées, neuf personnes sur dix déclarent ne faire tourner leurs appareils ménagers que lorsque ces derniers sont pleins (90 %). 89 % disent préférer la douche au bain quand 88 % affirment acheter des ampoules basses consommation. 76 % des Français déclarent par ailleurs éteindre leurs appareils ménagers au lieu de les laisser en veille (+ 4 points), voire de les faire tourner uniquement en heures creuses (56 % des répondants au sondage). Enfin, 21 % des Français affirment faire jouer la concurrence entre les fournisseurs d’énergie pour réaliser quelques économies.

Des Français convaincus par les énergies renouvelables mais pas encore prêts à s’équiper en conséquence

• 85 % des personnes interrogées déclarent être favorables à ce que leur logement soit alimenté avec des énergies renouvelables. Cependant seules 13 % d’entre elles envisagent de changer d’énergie au profit du photovoltaïque, de l’éolien ou encore de la géothermie, alors qu’elles sont 61% à estimer être suffisamment informées à ce sujet.

• Les personnes favorables à l’alimentation de leur logement en énergies renouvelables le sont principalement en raison de l’impact attendu sur leur budget (48 %). Paradoxalement c’est également cette raison qui est invoquée par une majorité de personnes défavorables à l’alimentation de leur logement en énergies renouvelables pour justifier leur point de vue (54 %).

 
Cette étude a été réalisée par Opinon Way les 4 et 5 février 2015, auprès d’un échantillon de 1024 personnes âgées de 18 ans et plus (méthodes des quotas) et interrogées en ligne sur système Cawi. Toute publication totale ou partielle doit impérativement utiliser la mention suivante : « Le Sofinscope – Baromètre opinion Way pour SOFINCO ».

 

partage par mail

Vos réactions