Bilan du budget des Français en 2012

Bilan annuel

Le baromètre Sofinscope dresse le bilan de sa première année d'existence.

partage par mail

Les 11 thématiques de consommation du Sofinscope 2012 ont été regardées à la loupe, avec pour angle d’attaque le budget des Français. Des enseignements à tirer sur l’état du porte-monnaie de nos concitoyens et qui mettent en perspective leurs choix de vie.

2012, une année particulièrement marquée par la crise économique

Le 1er anniversaire du baromètre se caractérise par un constat sans appel :
Pour 58 % des Français interrogés, les dépenses obligatoires augmentent et alourdissent le budget, tandis que le pouvoir d’achat stagne. Face à cette crise, les Français aimeraient disposer en moyenne de 525 euros supplémentaires par mois pour vivre confortablement. Globalement, ils pallient ce manque et préservent leur niveau de vie en piochant dans leur épargne ; ils sont en effet 63 % à déclarer que celle-ci diminue.

Le poids des dépenses incontournables

C’est un fait, en 2012 sur l’ensemble des postes de dépenses des ménages Français, les budgets ont augmenté. Certains même de manière considérable.

Des postes essentiels dans le budget familial, tels que la santé, représentent en moyenne 570 euros par an à la charge des ménages, un chiffre qui a augmenté pour 68 % d’entre eux. Ainsi, pour 6 français sur 10, certaines dépenses de santé sont remises à plus tard ou purement et simplement sacrifiées. C’est le cas des dépenses traditionnellement les moins bien remboursées, telles que les frais dentaires ou l’optique. Point positif, de bonnes pratiques émergent de cet état de fait : 77% déclarent acheter des médicaments génériques et 65% adoptent des attitudes de prévention.

Poste incompressible, le logement représente un coût trop élevé pour 31 % des ménages interrogés, notamment les locataires en région parisienne ou  les propriétaires en cours d’acquisition. De même, la facture énergétique du logement, 2304 euros en moyenne, pèse lourdement sur 87 % des Français. Là encore, les pratiques de bon sens sont largement partagées : 92% n’utilisent leurs appareils électro-ménagers (machines à laver) que lorsqu’ils sont pleins, et les éteignent au lieu de les laisser en veille.

En termes de transports, la hausse du budget 2012 est sensible pour 84 % des personnes interrogées, d’autant que la voiture est le moyen de locomotion le plus largement utilisé pour les trois quart d’entre eux.  28% des Français (et 49% parmi les plus modestes) jugent insupportable le niveau actuel du prix du carburant. Une situation telle, qu’elle les contraint à changer de moyen de transport ou à renoncer à leurs déplacements.

… réduction des dépenses « futiles »

Conséquence inévitable, le budget des ménages, en restriction, s’ajuste sur les dépenses non indispensables.

S’ils sont encore 57 % à partir durant les vacances d’été, 47 % des interviewés disent avoir réduit leur budget cette année. Les Français consacrent en moyenne aux congés estivaux une enveloppe annuelle de 1157 €, avec de fortes disparités en fonction des revenus.

Le budget loisirs est quant à lui, également revu à la baisse, 624 € par an. 52% des Français ont réduit le nombre de leurs activités et  pour 27 % des personnes interrogées, il s’agit même de modérer ces dépenses. 40% d’entre elles limitent, par exemple, leurs sorties.

Enfin, les soldes, souvent envisagées comme une opportunité pour faire des bonnes affaires, elles sont de moins en moins considérées comme un moment incontournable : 36% des personnes interrogées ont réduit leurs dépenses à l’occasion des soldes d’été, souvent par manque de moyens. Le budget soldes d’été s’élève à 130 € en moyenne.

Les remèdes à la crise

A la fois philosophes et débrouillards, les Français imaginent des remèdes à la crise et s’efforcent de trouver des alternatives pour améliorer leur quotidien et continuer à vivre confortablement. Si 46% des répondants essaient d’augmenter leurs revenus, de nouveaux comportements émergent : On s’oriente vers davantage de solidarité, de partage, d’échange, d’économie durable.

Parmi les meilleures idées retenues par les Français, on peut citer :

  • L’acquisition de produits durables avec une durée de vie longue et garantie pour 90%
  • Le recyclage et les bons plans par le biais d’internet pour 88%
  • La généralisation du prêt, de l’échange, du troc pour 70 %
  • Le covoiturage pour limiter les dépenses et la pollution pour 87 %

A l’inverse, 80 % d’entre eux considère comme une mauvaise idée de jouer à des jeux d’argent pour améliorer leur niveau de vie.

Des tendances de fond que suivra le Sofinscope en 2013.

Toutes les données sont issues des enquêtes Sofinscope menées chaque mois par OpinionWay pour Sofinco auprès d’échantillons représentatifs de la population française. Les enquêtes ont été réalisées entre septembre 2011 et septembre 2012. Tous les résultats sont disponibles en ligne sur le site. Toute publication totale ou partielle doit impérativement utiliser la mention suivante : « Le Sofinscope – Baromètre Opinion Way pour SOFINCO ».

 
 

partage par mail

Vos réactions